Catégorie : FOCUS

Pâtisserie Christophe Naze à Barjols | Adresse gourmande à souhait

 

Chaussons & palmiers feuilletés

AGAP vous propose une belle destination gourmande pour commencer ce week-end. Lors de notre Instameet Provence Verte à Barjols, nous avons eu l’occasion de repérer une pâtisserie emprunte d’authenticité et de tradition. La pâtisserie Christophe Naze propose en effet des viennoiseries, des gâteaux, des petits fours qui redonnent vie à nos souvenirs d’enfance. Profitez donc des étals du marché hebdomadaire chaque dimanche matin pour acheter des produits locaux tels les chèvres, les fruits et légumes de petits producteurs, de la charcuterie…

Tarte lampion & barquette aux marrons

Une halte obligatoire au sein de cette belle enseigne d’époque qu’est la pâtisserie Naze vous relèvera ses plus beaux atouts. L’abondance des viennoiseries vous obligera à revenir plusieurs fois afin de déguster leurs brioches à la glace royale, leurs chaussons aux pommes au feuilleté aérien, tout comme leurs palmiers au feuilletage à croquer (et à craquer…).

Tarte aux pignons

Quant aux gâteaux, ils sont généreux, garnis de crème au praliné, de frangipane, de chantilly, de fruits de saison… Ils se laissent dévorer sans hésiter. Lors de notre passage, nous avons rempli notre panier de baba au rhum, de  feuilleté à la crème frangipane (qui rappelle une pâtisserie traditionnelle qu’est le Jésuite), de lampion (crème amande, rhum, glace royale), de barquettes à la crème de marron, de tarte aux pignons

Feuilletés à la creme frangipane

Tous les gâteaux étaient sans exception bien exécutés, délicats, bien équilibrés en sucre et aux textures légères. Avec cette chaleur, il sera idéal de se délecter d’un Chanteclair, un gâteau glacé originaire de Toulon comprenant de la meringue, du praliné et du café: divin… Ou pourquoi pas se laisser tenter d’une glace maison.

Brioches à la glace royale

Ainsi, il se peut que dimanche on se croise au marché ou que l’on se retrouve devant la magique vitrine de cette belle maison de tradition.

Beau week-end gourmand.

Pâtisserie Christophe NAZEBoulevard Grisolle à BARJOLS (83670) – Ouvert tous les jours sauf le lundi.

Marché hebdomadaire le dimanche matin – Place de la Rouguière jusqu’à 13h

Petits fours aux oranges confites

L’art du bon pain | Boulangerie au feu de bois Letizia à Méounes

• La fougasse •

Il y a quelques temps, je vous livrais une adresse de boulangerie au feu de bois située à Camps-la-Source. Dans la lignée des passionnés du bon pain cuit au feu de bois, voici une autre escapade gourmande à découvrir à Méounes-les-Montrieux, un joli village typique de la Provence Verte où vous apprécierez (surtout avec cette chaleur) les nombreux points d’eau comme les fontaines, les canaux ou lavoirs traditionnels.

• Les boules de pain de campagne à peine sorties du four •

Située sur la route principale, impossible de passer à coté de l’enseigne d’époque indiquant que la boulangerie est « garantie à l’ancienne », la devanture noircie par la fumée du four à bois en témoigne tout comme les bûches trônant fièrement devant la vitrine. Le décor est planté, il ne reste plus qu’à pousser la porte pour se retrouver transporté dans ce lieu emprunt de tradition… La belle palette de pains qui s’offre à moi est un régal avant tout pour les yeux mais pas que… Disposés dans un gigantesque et magnifique meuble de métier, les pains, les boules de campagne, les fougasses tout comme les Farinette attendent sagement que votre gourmandise les emporte dans votre panier.

• Divins pains au chocolat •

Mes yeux se tournent également vers leur étal de gâteaux, de feuilletés salés et de viennoiseries: mille-feuilles, éclairs, Tropézienne, pains au chocolat, brioches, friands… Tous sont généreux, cuits dans le four à bois traditionnel et ils se parent d’une belle couleur typique de ce mode de cuisson. Depuis la boutique, prenez un moment pour admirer le travail de Christian, le boulanger de la maison à l’oeuvre devant son four à bois. Si vous vous y rendez dans la matinée, n’hésitez pas à franchir la porte pour assister à la sortie de sa fournée et prenez le temps de discuter avec lui, ce passionné du métier prendra plaisir à vous expliquer sa manière de travailler le pain comme nos anciens, c’est lui également qui se charge de couper le bois nécessaire au fonctionnement de son four.

• Christian Letizia •

Originaire du Muy où il a appris le métier il y a plus de trente ans auprès d’un maître d’apprentissage « à l’ancienne » comme il aime à le dire, Christian Letizia est un fervent défenseur d’une méthode traditionnelle de la fabrication de son pain. Il n’emploie que de la farine de qualité en provenance d’une minoterie de la région et n’ajoute aucun produit chimique ni adjuvant à la fabrication, la pâte fermente naturellement sans jamais passer en chambre froide. Installé depuis 23 ans au sein de l’établissement avec son épouse Isabelle et ses deux enfants, Manon et Lucas, voici donc une belle entreprise familiale où il fait bon s’arrêter.

Quelle fut donc ma grande satisfaction de découvrir cette jolie adresse qui a su garder toute son authenticité grâce à un accueil chaleureux, l’amour du bon pain et le respect des traditions qui est plus que jamais préservé.

• Les traditionnelles toiles à couche à pain •

Je n’ai pas encore eu le temps de tout goûter mais je vous recommande tout particulièrement la fougasse dont la mie bien alvéolée et la croûte bien cuite sont un bonheur pour les papilles. Le dernier coup de coeur du week-end? Un pain garni d’olives noires à se damner qui n’est jamais arrivé entier à la maison… Dimanche arrivant à grands pas, une fournée de Tropéziennes est prévue, on s’y retrouve ce week-end pour déguster tout ça???

Une mention spéciale également pour les petits croissants feuilletés à la pistache, à la noisette ou la crème de lait qui sont réalisés par un pâtissier local.

• Les bûches de bois devant la vitrine •

Je terminerais donc cet article en vous citant quelques mots tirés du livre du boulanger Lionel Poilâne, Guide de l’amateur de Pain chez Robert Laffont qui illustrent bien le travail de Christian:

Il y a des gens et des choses qu’on ne présente pas. Trop familiers, ils sont au-delà ou en deçà de toute découverte. Le pain appartient à cette catégorie. Symbole de nourriture, donc de vie, il est lié à notre vie, si quotidiennement, si étroitement qu’on croit tout savoir à son sujet.

Pourtant ce pain, riche de qualités nutritionnelles, lourd de passé et de signification, a bien des choses à nous dire, à nous apprendre, des questions à poser; dans un sens, il nous interroge.

(…) Le pain joue un rôle important dans la survie de l’espèce: avec du pain et de l’eau, l’homme peut affronter tous les dangers.

Boulangerie Christian Letizia – 49, route de Brignoles à Méounes-les-Montrieux |Ouvert du mardi au dimanche de 7h30 à 12h45 & de 16h à 19h.

Atelier poterie | Brignoles

 

• Poterie numéro 1 •

Vendredi dernier j’étais invitée au vernissage de l’atelier poterie de Brignoles situé rue des Rhodes, dans l’ancien foyer municipal de la ville. Beaucoup de monde, de belles rencontres et un très bon moment passé au sein de ce lieu artistique en plein ébullition. L’occasion pour moi de découvrir le très beau travail réalisé cette année par les « élèves-artistes » de l’association.

• Poterie numéro 2 •

Du coup, je m’y suis inscrite pour la prochaine session, ce sera ainsi pour moi l’occasion de réaliser un service de table, des plats, des contenants pour les futurs plats que je réaliserai. Affaire à suivre donc…

• Poterie numéro 3 •

 

Pain au feu de bois à Camps-la-Source

Qu’est ce qu’on est bien dans son confort quotidien n’est-ce pas? Il y a quelques de temps de ça, fermait à Brignoles une des boulangeries à laquelle j’étais attachée depuis mon enfance: le Puits d’amour (c’était bel et bien écrit pourtant…). La faute récurrente revient une fois de plus à l’envahisseur consumériste et gargantuesque qu’est l’agroalimentaire ayant bien pris ses aises à la périphérie de nos coeurs de ville. C’est donc avec des trémolos dans la voix que je demandais à la boulangère ce qui fut mon dernier croissant au chocolat: un feuilleté aérien dont la croûte cuite au feu de bois n’était autre que divine, au goût proche d’une brioche feuilletée et ces souvenirs incessants et inoubliables qui ne s’altèrent jamais. Mon seul regret, de ne pas avoir tout simplement demandé la recette pour qu’elle puisse être transmise à qui de droit, à celui qui aurait su me faire revivre encore et encore ce moment subtil d’émotions gustatives… Et même si ma curiosité quotidienne des bonnes choses me permet de découvrir sans cesse de nouvelles adresses, j’aimais bien l’idée d’être attachée à ce lieu, qui n’avait jamais changé et où j’avais mes habitudes.

Le four communal du XVII siècle

C’est donc dans ces cas-là qu’intervient le fameux rebondissement! L’envie de retrouver ce goût, cette émotion et de pouvoir les partager… C’est au cours d’une mes balades matinales que j’ai remarqué cette petite boulangerie au sein du village de Camps-la-Source: même si elle est inévitable de la route, la devanture reste discrète et on pénètre ici dans une vieille boulangerie rurale comme un retour dans le temps. Ma première visite fut une agréable surprise, un échange avec la femme du boulanger qui me présente les produits de la maison dont elle me raconte l’histoire: tous les pains, les gâteaux, les biscuits et les viennoiseries sont cuits dans le four communal par son mari qui se situe au coeur du centre historique, un peu plus haut. Et là, je redeviens la gamine à qui la gentille boulangère offre une brioche au sucre… Les souvenirs remontent, bref c’est une bonne adresse.

La brioche qui m’a fait craquer…

Le pain est à croquer tout simplement, avec un beurre cru et quelques grains de sel, j’en ferai des apéritifs à refaire le monde! Après plusieurs visites, j’en veux plus (jamais assez de bonnes choses me direz-vous!) et le rendez-vous est pris avec Claude le boulanger. Bien que l’heure soit matinale, il m’a épargné le réveil nocturne pour la mise en chauffe du four à bois. Un peu plus haut, face à l’église et à la mairie trône la rue du Four, impossible de rater l’entrée aux côtés de l’énorme tas de bois et les bidons de cendres…

Claude, le boulanger du Palais Gourmand

C’est alors que la conversation s’engage entre brioches, pains au chocolat et cette odeur alléchante des dernières baguettes qui cuisent dans le four avant d’être livrées dans un des villages voisins… Claude est avant tout un artiste, avant de façonner la pâte il a reçu une formation d’ébéniste à Marseille, puis, la vie à fait qu’il s’est orienté vers le métier de boulanger. Ainsi, ce perfectionniste s’affaire depuis trente ans à travailler les meilleurs produits qu’il me montre avec le plus grand respect: la farine est haut de gamme tout comme le beurre et les autres ingrédients. C’est avec la plus grande attention que je l’écoute, entre deux clients qui passent la porte pour acheter leur baguette à même le trottoir, me raconter l’histoire de ce four communal datant de 1670 dans lequel chaque jour il sort près de 300 pièces et qui nécessite une quantité de bois impressionnante pour son utilisation (5 stères toutes les 3 semaines!).

Prêtes à être dorées…

Après une heure de conversation avec Claude, je redescends à la boutique échanger avec son épouse. Au Palais Gourmand, les pains sont variés et en fonction des saisons (châtaigne, figues…) mais si l’histoire s’arrêtait là… Afin de proposer le meilleur à ses clients, Claude confectionne également des navettes à la fleur d’oranger et à l’anis, des marrons glacés, des tartes aux pignons (mon pêché mignon), des gâteaux d’anniversaire qui sont « exquis » d’après les confessions d’une mamie venue acheter son pain et une tarte au flan cuite au feu de bois à se damner! (m’ayant donné les proportions, je vais essayer d’en réaliser une prochainement…).

La Campsoise, la baguette de la maison

C’est donc une belle adresse que je vous livre aujourd’hui: un lieu chargé d’histoire au sein duquel des personnes s’investissent pour préserver les traditions et les recettes de terroir qui bientôt sera reprise par un jeune couple à qui je souhaite tout ce bel amour du métier.

 

Parce qu’il est toujours bon de se régaler de valeurs sûres… Belle balade gourmande.

Flan pâtissier cuit au feu de bois

Le Palais Gourmand. Rue Marcellin Marin l 83170 CAMPS LA SOURCE

Horaires d’ouverture: Du lundi au vendredi de 7h à 12h30 et de 16h à 18h30 l Le samedi et le dimanche: de 7h30 à 12h30

Fermeture hebdomadaire: le mercredi

Bon comme…

 

La passion du pain et de la pâtisserie par Maison Murat (Aix-en-Provence)


Aujourd’hui, AGAP est parti en dehors des sentiers battus de la Provence Verte à la découverte d’une nouvelle boulangerie-pâtisserie toute fraîchement ouverte depuis hier!

Tout nouveau…

 

Gare à vos papilles, Yohann, artisan boulanger-pâtissier aux commandes de la Maison Murat vous accueille dans une boutique vêtue de marbre blanc et de bois brut… C’est alors que magnifiquement le défilé s’opère dans cet écrin chaleureux et luxueux: des pains variés et généreux, une mie dense et une croûte divine à croquer; des biscuits secs, des petits fours, des cakes à partager (ou non!), des viennoiseries dorées à souhait et ces pâtisseries qui vous font de l’œil. Un pur instant de bonheur où toute l’équipe dynamique et professionnelle vous conseillera au mieux pour parfaire votre dégustation gourmande.

 

Baguette « 2 blés »

 

Malgré une folle envie de tout goûter, il a fallut se faire une raison (il faut que je songe sérieusement à une extension de mon estomac…!) pour ne se laisser tenter que par quelques pièces… Ainsi, je me suis délectée d’un croissant aux pignons digne d’un souvenir d’enfance tout comme la brioche à la glace royale que m’achetait ma grand-mère lorsque j’étais toute petite…

 

Sobriété et élégance, la devanture de la Maison Murat

 

Le choix du pain s’est porté sur leur spécialité, la baguette « 2 blés » qui a été croquée telle quelle et sublimée d’une simple noisette de beurre cru à l’apéritif…

 

Sélection gourmande côté pâtisserie

 

Quant à la pâtisserie, la tarte aux pignons et le Paris-Brest n’ont fait que confirmer la suite de cette dégustation gourmande: des produits de qualité, travaillés avec le plus grand soin et de la passion, toujours la passion…

Une mention spéciale pour leur tarte sablée aux calissons et oranges confites qui parfait le tout!

 

Tarte sablée aux calissons

 

Un grand merci à toute l’équipe pour l’accueil qui m’a été réservé lors de mon passage à la Maison Murat. Je souhaite le meilleur à venir à Yohann qui, passionné par ce beau métier qui l’anime tend à nous rendre notre âme d’enfant lorsque l’on pénètre dans cette belle maison. Puisse-t-elle devenir une institution, c’est tout ce qu’elle mérite…

 

Yohann Murat

 

Passage obligé lors de votre balade à Aix-en-Provence:

Maison Murat – 5, rue d’Italie -13100 AIX-EN-PROVENCE. 04.42.38.40.91

 

Sélection de bons pains…